Prendre le temps de bien connaître l'entreprise chargée des travaux


Le choix d'un acteur devant intervenir chez soi n'est certes pas là quelque chose d'anodin. Il y a entre un homme, une femme, une relation particulière qui le lie à sa demeure. C'est un lieu de repos, de ressourcement que l'on se doit de traiter au mieux pour que cela soit vrai le plus longtemps possible. Aussi comment pourrait-on confier l'entretien ou la création de ses espaces extérieures au premier venu, sans quelque appréhension bien naturelle ?

 

Et, ceci est très juste. Ainsi, depuis tant d'années, chez Wiss Paysagiste nous avons malheureusement pu assister à bien des saccages et des drames, à bien des illusions brisées et des sommes dépensées en vain, car arriver à un certain niveau de malfaçon il n'y a plus qu'une solution : tout casser, balayer, débarrasser et recommencer de zéro. Mais évidemment cela a un coût, et puisque l'on a payé une première fois et que ceci s'est révélé être une déplorable expérience, l'on est désormais assez réticent à remettre la main au portefeuille. Et pourtant, dans bien des cas, il le faudra bien.

 

Alors, comment partir, dès la genèse de son projet, immédiatement du bon pied ? Il y a bien sûr le bouche à oreille, ce qui permet d'être rassuré sur la qualité des intervenants. Néanmoins cela à comme défaut que la personne qui vous donnera le numéro devra être suffisamment bien informée pour être juge de la qualité des travaux finis rendus par ledit prestataire. Ce qui n'est tristement pas toujours le cas. Je ne donnerai qu'un exemple mais qui illustrera assez bien je crois nos propos. J'ai rencontré en 2017, dans une auberge du Gard en amont d'Uzès, une dame qui me montra fièrement, lorsqu'elle su que j'étais paysagiste la série d'élagage qu'un arborise de sa connaissance, absent en ce moment mais dont le très vieux camion-nacelle garé derrière la bâtisse, témoignait encore de l'activité récente qu'il avait mené sur ses terrain pour le prix imbattable de 500 euros HT jour. Était m'expliquait la patronne, parce qu'elle le connaissait bien qu'il lui réservait un tel tarif, digne des ventes privées su internet. Hors, je ne voulu pas lui briser le cœur ou lui faire regretter son investissement, mais pour le même travail notre société, avec une machinerie infiniment plus récente et donc probablement beaucoup plus efficace et rapide, aurait encaissé et ceci sans aucun passe droit dû à une quelconque amitié 450 euros TTC à la journée. Soit 150 euros de moins par jour d'élagage. Et, comme il y avait, disait notre bonne hôtesse 10 jours que cet habile élagueur était là ceci aurait déjà fait à la propriétaire de l'hôtel restaurant, à minima 1500 euros d'économies dur la coupe de ses arbres !

 

C'est pourquoi, à notre humble avis, rien n'est plus profitable que de commencer, avant de prendre un quelconque artisan que de vérifier ses droits à porter le titre qu'il arbore. Quelques démarches simples permettent ainsi de débusquer de probables mauvaises surprises dès le départ.

 

  1. En cas de doute songez à vérifier l'existence légale de l'entreprise. N'hésitez pas à regarder sur internet, c'est de loin le moyen le plus simple et le plus rapide, sinon dans les pages jaunes, ou même à téléphoner à la Msa, à la Chambre des Métiers ou à celle du Commerce pour voir si la société est réellement inscrite dans l'un des registres professionnels.
  2. Veiller à l'authenticité du titre portée par le gérant. Avec Vista print et consorts tout le monde peut aujourd'hui, en quelques clics et pour presque rien créer de merveilleuses cartes de visites. Aussi assurez vous en demandant, voire en exigeant de votre interlocuteur qu'il vous apporte la preuve des diplômes qu'il prétend posséder. Là encore, s'il est attisant, c'est la chambre des Métiers qui pourra vous dire, si oui ou non, il a bel et bien effectué un cursus d'étude technique lui permettant de se parer de l'usage des titres qu'il affiche.
  3. Même s'il vous dit qu'il vous fait un tarif exceptionnel, demandez un devis à une ou plusieurs autres entreprises du secteur. Ce n'est pas parce qu'il est sympathique, beau garçon, ou très poli, que la personne avec qui vous avez eu affaire est obligatoirement un ange. C'est peut être simplement un excellent vendeur. Alors mieux vaut souvent prévenir que guérir. 
  4. Attention à ne pas prendre pour argent comptant les informations des sites tiers sur lesquels sont publiés des avis de personnes ayant soi disant eu affaire à ladite entreprise. En effet ces commentaires peuvent très bien avoir été postés par des firmes concurrentes dans le sel but de "descendre" un collègue qui leur fait de l'ombre. Les jardiniers ne sont pas à l'abri de la jalousie.
  5. Enfin, même si cela peut paraitre paradoxal, un patron qui mettre trois ou quatre mois pour vous faire un devis est très souvent un excellent signe. Cela signifie généralement qu'il est surchargé de travail. Et chez les artisans ceci n'arrive bien souvent que par la conjonction de deux facteurs : d'excellents tarifs et une parfaite qualité de rendue des travaux.

 

Ces cinq conseils destinés à vous aider à orienter votre choix lors de la sélection d'une entreprise de travaux paysagers sont évidemment à remodeler selon votre propre expérience. Ils ne sont pas figés mais plutôt adaptable à votre environnement, mais ce sont là des pistes ouvertes, une genèse qui ne demande qu'à être enrichie de votre propre parcours. Alors bonne chance dans vos travaux. Mais surtout n'oubliez jamais la première des règles d'or : le paysagiste est un humain, et comme tous ces semblables il aime être traité avec respect. Offrez lui donc un sourire accompagné d'un café et vous pourrez être sur qu'au moment de taper son devis, comme lorsque débutera le chantier il se rappellera de votre bienséance. Garder en mémoire que de le même façon que lui l'avez choisi pour obtenir un avis ou une estimation des travaux, lui aussi vous choisira ou non comme futurs clients. Conseil de pro...  


Wiss Paysagiste, un savoir faire reconnu au sein de la filière horticole depuis plus de 35 ans !