Un gazon en forme olympique

Voici les règles d'or à respecter à la lettre pour l'obtention d'une belle pelouse, attention elles ne sont pas nombreuses et ne demandent pas grand chose, si ce n'est de la constance, et un tantinet d'investissement financier aussi bien qu'un peu de temps personnel à affecter aux divers postes, donc pourquoi s'en priver ?

 

1. Un bon drainage dès le départ, c'est à dire un sol préparé avec un peu de sable pour que l'eau de surface puisse s'évacuer. C'est le meilleure méthode pour éviter l'apparition et surtout les dégâts des maladies cryptogamiques (champignons).

 

2. Un apport régulier d'engrais complet (type Bovisol ou Italpolina). On trouve de tels engrais très peu chers, aux alentours d'1 euro le kilo. Pendant la saison forte, en fonction de la météo cela oscille entre début avril et fin septembre, il faudra au moins deux épandages mensuels légers. Ce qui représente  , en fonction du type d'engrais précis, environ 5 kilos pour 100 m² par passage, soit 10 kilos d'engrais organique par mois, donc 10 euros. 

 

3. Tondre souvent, cela évite l'installation de mauvaises herbes. Et si possible pour les amateurs de Mulching, passer trois fois avec la lame mulcheuse et une fois en mode ramassage cela permet au sol de mieux absorber les résidus.

 

4. Si l'on souhaite vraiment passer totalement en mode mulching intensif ne pas oublier en septembre, ou début octobre, toujours en fonction de la météo, de prendre le temps de faire une légère scarification. Il vaut mieux scarifier deux fois par an, au printemps et en automne, légèrement une pelouse plutôt que d'essayer de tirer toutes les parties mortes d'un seul coup et ainsi de blesser le gazon.

 

5. Évidemment penser à bien affuter ses lames car l'impact qu'elles auront sur les brins d'herbe se doit d'être le plus propre possible pour éviter tout risque de dégâts inutiles qui seront la porte d'entrée des futurs agents pathogènes.

 

6. Arroser, mais pas trop et à des moments où la chaleur n'est pas optimale. La période la plus intéressante est très souvent aux alentours de 6h du matin en été jusque vers 8h. L'herbe aura alors toute l'eau nécessaire pour bien entamer sa journée. Arroser en surplus augmente vos factures d'eau et plus que tout outre le gaspillage engendré, cela provoque une sensibilité accrue aux agents pathogènes. Lessiver les sols par des périodes de quatre heures d'arrosages intensifs n'est donc pas franchement avantageux et peut tout au contraire nuire à moyen terme à la santé du gazon.

 

7. Attention aux engrais désherbants sélectifs, préférez toujours ceux vendus en flacons et qu'il faudra diluer puis épandre au pulvérisateur. Leur mode d'action systémique se situe au niveau de la chlorophylle, ils n'attaque donc pas les racines des arbustes environnants. Sous réserve toutefois que vous ayez pris soin de traiter par temps sec et non venteux et plus que tout avec la protection d'une cloche spéciale à traitements.

 

8. Pour une belle pelouse qui vivra longtemps, mieux vaut couper souvent que de couper court, surtout par période de sécheresse. 

 

 

Bon, tout ceci peut de prime abord sembler être un vrai parcourt du combattant mais, ce n'est heureusement qu'une mauvaise et trompeuse impression. Courage ce ne sont que des détails. Relisez tout cela, prenez des notes, réfléchissez, respirez et à l'attaque. De bons gestes, une bonne méthodologie, un peu de volonté et avec un peu de persévérance vous serez très rapidement le roi du gazon anglais !


Wiss Paysagiste depuis 1981 l'expérience et le savoir vert !